VIDEO. L'engagement de Ndaba Mandela pour le développement de l'Afrique et pour la reconnaissance de la jeunesse africaine

Pour Ndaba Mandela, la jeunesse africaine peut avoir un rôle majeur dans le développement du continent. Brut l'a rencontré.

BRUT

Nelson Mandela a été une grande figure de la lutte contre les politiques ségrégationnistes avant de devenir le premier Président noir de la République d'Afrique du Sud. Aujourd'hui, son petit-fils suit ses traces.
À 36 ans, Ndaba Mandela est le président de la fondation Africa Rising qui se consacre à promouvoir une image positive de l'Afrique dans le monde. Il déplore la situation du continent africain où certaines régions sont gangrenées par une "politique pleine d'incertitudes" et où "aucune économie n'est stable." Pour répondre à ces difficultés, il aimerait que les pays développés s'associent aux pays africains et ce, "sans idées préconçues."
"J'ai commencé à réaliser que les gens en dehors du continent africain avaient une connaissance très limitée de l'Afrique et que le peu d'informations dont ils disposent est assez négatif", se désole-t-il.

La jeunesse au cœur du développement africain

Il compte sur les jeunes pour que l'Afrique rayonne davantage et qu'ils soient à l'origine du développement du continent. Fortement touchée par le chômage, la jeunesse africaine n'a que peu d'accès à l'information et à l'enseignement supérieur. C'est pourquoi il faut qu'ils aient "les compétences et la formation nécessaires pour pouvoir entrer dans l'économie." Son objectif étant de "briser le cycle de la pauvreté" qui mine le continent.
"Nelson Mandela pensait que les jeunes devraient être les leaders et devraient avoir une voix qui compte", rappelle-t-il.

Pour Ndaba Mandela, la jeunesse africaine peut avoir un rôle majeur dans le développement du continent. Brut l\'a rencontré.
Pour Ndaba Mandela, la jeunesse africaine peut avoir un rôle majeur dans le développement du continent. Brut l'a rencontré. (BRUT)