VIDEO. Une cellule de crise mise en place après l'attentat de Kaboul

L'attentat a été perpétré jeudi 11 décembre contre l'institut culturel français d'Afghanistan de Kaboul. Bilan : un mort et une vingtaine de blessés.

FRANCE 3

Un kamikaze s'est fait exploser jeudi 11 décembre lors d'une représentation théâtrale à Kaboul. Il y a au moins un mort et une vingtaine de blessés. "Les agents de l'ambassade de France à Kaboul se sont mobilisés pour venir en aide aux victimes et à leurs proches. Bien qu'il n'y ait pas de victimes françaises, la France est meurtrie. Pas sûr qu'elle soit plus visée qu'une autre nation occidentale. La présence militaire française à 200 soldats déployés sur l'aéroport de Kaboul", explique Stéphanie Desjars, journaliste de France 3 en direct du quai d'Orsay.

Attentats contre les étrangers

"La communauté française de Kaboul représente seulement 300 personnes. Les talibans ont multiplié depuis quelques semaines les attentats contre les étrangers. Ils semblent bien déterminés à plonger le pays dans le chaos alors que l'OTAN se désengage militairement peu à peu du pays. La France œuvre à la stabilisation du pays, elle a signé un traité d'amitié et de coopération avec l'Afghanistan il y a deux ans", rapporte la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des forces de sécurité afghanes en face du lycée français Esteqlal de Kaboul (Afghanistan), le 11 décembre 2014.
Des membres des forces de sécurité afghanes en face du lycée français Esteqlal de Kaboul (Afghanistan), le 11 décembre 2014. (HAROON SABAWOON / ANADOLU AGENCY / AFP)