Médecins sans frontières bombardé en Afghanistan

Un centre de soins dirigé par l'ONG a été frappé par une attaque aérienne, probablement de l'armée américaine. Il y aurait au moins 19 morts.

FRANCE 2

L'hôpital a été quasiment détruit par les bombardements. Un centre de soins de Médecins sans frontières (MSF) à Kunduz (Afghanistan) a été frappé par un raid aérien. Il y avait près de 200 personnes dans le bâtiment au moment de l'attaque, en pleine nuit. Il y aurait au moins 19 morts, dont 12 membres de l'ONG, sept patients parmi lesquels trois enfants. 37 personnes sont gravement blessées.

Erreur ou acte volontaire ?

Il s'agirait d'une attaque des forces américaines. Les autorités afghanes, alliées de Washington, déclarent ce 3 octobre qu'il y avait des talibans dans l'hôpital. L'avion aurait en fait visé le centre de soins sans savoir que des civils et du personnel de MSF étaient à l'intérieur. Du côté de l'organisation humanitaire, on rétorque que "plusieurs fois par jour, on communique aux forces américaines et aux forces afghanes, et aux talibans nos coordonnées GPS".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le centre de soins de MSF à Kunduz (Afghanistan) touché par un incendie après un bombardement, le 3 octobre 2015.
Le centre de soins de MSF à Kunduz (Afghanistan) touché par un incendie après un bombardement, le 3 octobre 2015. (MEDECINS SANS FRONTIERES / FRANCETV INFO)