Les services de renseignement afghans confirment la mort du mollah Omar, chef des talibans

Leader des talibans au pouvoir en Afghanistan avant les attentats du 11-Septembre, le mollah Omar est mort il y a plus de deux ans, selon le porte-parole des services de renseignement afghans.

Le mollah Omar à Kandahar (Afghanistan), en 1996.
Le mollah Omar à Kandahar (Afghanistan), en 1996. (BBC NEWSNIGHT / AFP)

Il avait disparu des radars depuis 2001. Le mollah Omar, leader des talibans, au pouvoir en Afghanistan avant les attentats du 11-Septembre, est mort il y a plus de deux ans, ont confirmé à l'AFP, mercredi 29 juillet, les services de renseignement afghans. La BBC l'avait annoncé mercredi matin, en citant des sources au sein du gouvernement et du renseignement afghans.

"Il est mort dans un hôpital de Karachi (sud du Pakistan) en avril 2013 (...) dans des circonstances mystérieuses", a déclaré le porte-parole des services de renseignement afghans. Il s'est exprimé à la suite de rumeurs persistantes faisant état de la mort du chef suprême des talibans, qui n'a pas été vu en public depuis 2001.

Célèbre pour avoir fui à moto les troupes américaines

Un peu plus tôt, le gouvernement afghan avait annoncé enquêter sur la mort du mollah Omar. Célèbre pour avoir fui à moto les troupes américaines déployées en Afghanistan en 2001, le mollah Omar a été donné pour mort à plusieurs reprises.

A la mi-juillet, un message présenté comme émanant du mollah Omar a été publié. Mais ce document, qui n'était accompagné d'aucune preuve de vie, avait suscité le scepticisme des observateurs.