Ce que l'on sait de la libération du soldat américain retenu cinq ans en Afghanistan

Bowe Bergdahl a fait l'objet d'un échange avec cinq Afghans détenus dans la prison américaine de Guantanamo.

Une pancarte de soutien après la libération du sergent Bowe Bergdahl, à Haley (Idaho), dimanche 1er juin 2014.
Une pancarte de soutien après la libération du sergent Bowe Bergdahl, à Haley (Idaho), dimanche 1er juin 2014. (PATRICK SWEENEY / REUTERS)

Après cinq années aux mains des talibans, le soldat américain Bowe Bergdahl a été libéré, a annoncé Barack Obama, samedi 31 mai. Agé de 28 ans, il était le dernier prisonnier de guerre américain retenu en Afghanistan, treize ans après le début de la guerre.

Pourquoi le soldat a-t-il été relâché ?

Bowe Bergdahl a fait l'objet d'un échange avec cinq Afghans détenus dans la prison américaine de Guantanamo. Chuck Hagel, le patron du Pentagone, a déclaré dimanche que cet échangé était "une ouverture" pour des négociations entre les Etats-Unis et les talibans, rapporte Le Monde.

Le Qatar a joué un rôle central dans les discussions, apportant des garanties de sécurité sur le transfert des cinq prisonniers dans ce pays, a précisé samedi 31 mai le président américain. Les "mouvements et activités (des prisonniers) seront limités" dans l'émirat, selon un haut responsable américain cité par le Monde.  

Comment se sont déroulées les libérations ?

La libération de Bowe Bergdahl a été réalisée tôt samedi. Il a été remis aux forces américaines dans l'est de l'Afghanistan, près de la frontière avec le Pakistan, en présence d'une vingtaine de talibans. Il n'y a eu aucun incident, relate CNN (en anglais). 

Dimanche matin, un avion de l'US Air Force a récupéré les cinq prisonniers afghans dans la prison de Guantanamo, direction le Qatar, toujours selon CNN. Ces libérations ont été saluées par le leader des talibans afghans, Mollah Omar. Le président afghan, Hamid Karzaï, n'a été informé de cet échange qu'après les faits.

Comment cet échange est perçu aux Etats-Unis ?

La libération de Bowe Bergdahl soulève déjà les critiques. Les républicains contestent ces négociations avec des terroristes, explique CBS News (en anglais). Ils craignent "un dangereux précédent".

L'ancien candidat républicain à la présidentielle, John McCain, estime dans une interview à CBS News (en anglais), que c'est "perturbant de savoir que ces anciens détenus [afghans] vont pouvoir rentrer à nouveau dans la lutte". Il réclame davantage d'informations sur les conditions de ces libérations.

Par ailleurs, les circonstances de la capture du soldat américain posent question aux Etats-Unis. Le 2 mars 2014, CBS News  (en anglais) s'interrogeait : "Bowe Bergdahl est un héros ou un déserteur ?" Certaines sources évoquent un éloignement volontaire du soldat de son unité. Une transcription radio, publiée par WikiLeaks, indique que le militaire a été capturé "alors qu'il était assis dans une latrine de fortune", détaille CBS News. 

Que va-t-il se passer pour lui ?

Après sa libération, Bowe Bergdahl a été transféré vers un hôpital américain à Landstuhl, en Allemagne. Il doit commencer "un processus de réadaptation". "Il bénéficiera de temps pour raconter son histoire, décompresser, et commencer à renouer des liens avec sa famille", ont déclaré des responsables américains cités par Le Monde.

Il devrait ensuite être conduit aux Etats-Unis dans le centre médical de l'armée, à San Antonio, au Texas. Son père, Bob Bergdahl, a déclaré que son fils "avait des difficultés à s'exprimer en anglais""Nous ne pourrons jamais appréhender totalement la nature complexe de son rétablissement", a-t-il ajouté.