Afghanistan : pas encore d'accord sur la création d'une zone de sécurité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : pas encore d'accord sur la création d'une zone de sécurité
Franceinfo
Article rédigé par
J. Chamoulaud - franceinfo
France Télévisions

Lundi 30 août à New York (États-Unis), le Conseil de sécurité de l'ONU a gravé dans le marbre les "engagements" des talibans pour un départ "sûr" des Afghans qui souhaitent quitter le pays. La création d'une zone de sécurité, reste, elle, indécise.

À la veille du départ des troupes américaines d'Afghanistan, lundi 30 août, le risque d’une nouvelle attaque par l’État islamique contre l'aéroport de Kaboul est toujours présent, alors que l'armée américaine procède aux dernières évacuations. "Les menaces sont encore réelles, actuelles et souvent précises. Nous les prenons très au sérieux, et ce, jusqu'à notre départ", a déclaré le porte-parole du Pentagone John Kirby. C'est dans ce contexte d'extrême tension qu’a été organisée une réunion au Conseil de sécurité de l'ONU. L'objectif de cette réunion est de créer une zone de sécurité à Kaboul pour poursuivre les opérations humanitaires.

Des évacuations par avions civils vers des pays voisins

"Le travail de la France et de l'ensemble de ses partenaires est très clairement de tout faire pour assurer la sécurité des opérations humanitaires", avait lancé Emmanuel Macron depuis l'Irak. Mise en place près de l'aéroport de Kaboul et sous le contrôle de l'ONU, cette zone permettrait aux Afghans menacés de se rassembler puis d'être évacués par des avions civils vers des pays voisins comme le Qatar. La France et la Grande-Bretagne comptent sur l'appui des Américains, mais aussi des Russes, avec un avis favorable donné par le Kremlin. Le porte-parole des talibans, lui, a déclaré qu'il rejette la proposition d'Emmanuel Macron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.