Afghanistan : les talibans seront "jugés sur leurs actes", avertit Boris Johnson avant un sommet virtuel du G7

Le Premier ministre britannique assure actuellement la présidence tournante du G7 et a appelé de ses vœux cette réunion.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme portant le drapeau des talibans dans la ville afghane de Mazâr-e Charîf, le 20 août 2021. (STRINGER / SPUTNIK / AFP)

Neuf jours après la chute de Kaboul, le G7 se réunit mardi 24 août à la demande du Royaume-Uni, qui en assure actuellement la présidence tournante. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a ainsi averti lundi soir que les talibans seraient "jugés sur leurs actes".

"Avec nos partenaires et alliés, nous continuerons à utiliser tous les leviers humanitaires et diplomatiques pour sauvegarder les droits humains et protéger les acquis des deux dernières décennies."

Boris Johnson, Premier ministre britannique

dans un communiqué

Si la "première priorité" reste l'évacuation de Britanniques et d'Afghans ayant aidé les forces occidentales, "il est essentiel que nous nous réunissions en tant que communauté internationale" pour "convenir d'une approche commune à long terme", a affirmé Boris Johnson.

La réunion – à laquelle assisteront les dirigeants de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni – se déroulera virtuellement mardi dans l'après-midi. Les secrétaires généraux de l'Otan et de l'ONU ont aussi été conviés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.