Afghanistan : être joggeuse pour gagner en autonomie

En Afghanistan, des femmes affrontent le regard de certains hommes et courent aux aurores. Une manière de se sentir plus indépendante.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Alors que l'aube se lève sur Kaboul (Afghanistan), foulard ou bandana sur les cheveux, baskets aux pieds, des femmes afghanes goûtent aux joies de la course à pied. Elles bravent les regards, les insultes et même les violences physiques. "J’ai entendu beaucoup de commentaires, comme des gens qui disaient que tu es une fille et tu devrais avoir honte de courir, mais je me moque de ces commentaires négatifs. Tant que j'ai le soutien et la permission de ma famille, je ferai ce que je veux", témoigne Marmar Danesh Azimi.

Se sentir libre

Si se lever aux aurores peut en décourager certaines, le plus grand défi reste d'obtenir la permission de leurs proches. En 2014, une organisation appelée Free to Run a vu le jour. Elle a pour objectif d'aider les femmes en zones de conflits. Elle a aussi pour volonté de leur faire gagner en autonomie, grâce au sport. "Je me sens en bonne santé et c'est un bon exercice pour me sentir confiante et libre", explique Fatima Sadat, heureuse d'être une joggeuse.  



Jogging Afghanistan. 
Jogging Afghanistan.  (FRANCEINFO)