Afghanistan : des parents prêts à vendre leur bébé pour survivre à Kaboul

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
afghanistan, bébé
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Burgot, S. Guillemot, P. Miette, M. Behlboudi - franceinfo
France Télévisions

Les talibans ont pris le pouvoir à Kaboul (Afghanistan) depuis un mois. La population sombre dans la pauvreté. Un couple est prêt à vendre son bébé pour nourrir son aîné.

Les larmes d'une mère dans une rue de Kaboul (Afghanistan). Son mari maçon n'a plus de travail ni d'argent. Pour survivre, ils ont pris une terrible décision : vendre leur bébé, une fille d'un mois, ce qui leur permettra de nourrir leur fils aîné. Ils ont fui l'avancée des talibans et sont venus dans la capitale, pensant que les fondamentalistes ne prendraient pas la ville. Depuis l'arrivée des talibans, dont la sécurité est la priorité, les Afghans sont prêts à faire de terribles sacrifices.

La famine gagne du terrain

Depuis leur prise de pouvoir, l'aide humanitaire n'arrive plus, alors que 18 millions d'Afghans en dépendent. Par conséquent, le pays sombre dans la misère. Devant toutes les banques de Kaboul, des centaines d'hommes attendent pour essayer de retirer de l'argent : 170 euros autorisés par semaine. "On est douze dans la famille, j'ai 43 000 euros sur mon compte et je ne peux retirer que 170 euros", peste un habitant. Sur les marchés, tout est à vendre pour acheter de la farine ou payer le loyer. La pauvreté et la peur poussent de nombreux Afghans à fuir vers l'étranger. Chaque jour, des centaines de personnes attendent devant l'ambassade d'Iran à Kaboul pour tenter d'obtenir un visa.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.