Afghanistan : des femmes se présentent aux élections malgré le climat d'insécurité

L'Afghanistan est considéré comme l'un des pays les plus dangereux au monde pour les femmes. 417 d'entre elles seront cependant candidates aux élections.

Voir la vidéo
France 2

Depuis quelques semaines à Kaboul (Afghanistan), la ville est recouverte d'affiches de campagne. Dans ce paysage, Maryam Sama donne des directives à des hommes. À 26 ans et sans parti, c'est sa toute première campagne électorale. Elle brigue un siège au Parlement, car sur les 248, 67 sont réservés aux femmes. "C'est sûr que c'est inhabituel dans notre pays de voir une femme faire campagne pour être élue députée, et encore plus dans la rue, habillée comme moi", témoigne-t-elle.

Les talibans ont laissé des traces dans les mentalités

Maryam Sama est l'une des seules à faire campagne dans la rue et sans gardes du corps. Plusieurs fois menacée de mort, elle continue malgré l'assassinat de 10 candidats depuis le début de la campagne. Dans les rues, les passants sont nombreux à la reconnaître, car elle a présenté le journal télévisé sur Tolonews, une chaîne privée en vogue. Son électorat est la nouvelle génération, une jeunesse lassée par la guerre et qui regarde vers l'avenir. Les talibans ne sont plus au pouvoir depuis 2001, mais ils ont laissé beaucoup de traces dans les mentalités. 1 fille sur 2 n'a pas accès à l'éducation et près de 80% des femmes adultes sont analphabètes. Les jeunes filles qui vont au lycée risquent leur vie chaque jour et ont la peur au ventre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Femmes candidates en Afghanistan 
Femmes candidates en Afghanistan  (France 2)