Afghanistan : des femmes candidates aux élections

Les élections législatives en Afghanistan ont lieu samedi 20 octobre. Sous la menace des talibans et de l’État islamique, les candidats ne se découragent pas. Notamment les femmes.

Entre l’idéologie talibane et les traditions patriarcales, l’Afghanistan est un des pays les plus dangereux au monde pour les femmes. Mais à l’aune d’élections législatives qui pourraient être historiques, des femmes ont décidé de braver la peur et les menaces. Se présenter à ces législatives, qui ont lieu samedi 20 octobre, c’est aussi un acte de courage pour celles qui sont souvent agressées et menacées de mort.
À 35 ans, diplômée en économie, et après avoir eu huit enfants, Zarghona Baloch s’est engagée. "Kandahar est conservatrice. Traditionnellement, les femmes ne font pas de politique, mais les gens et les mentalités changent", explique-t-elle.

Une femme sur cinq candidates

Aujourd’hui dans le pays, beaucoup ont changé d’avis et les hommes sont prêts à voter pour des femmes. Même constat dans la capitale, à Kaboul. Toujours avec le sourire, mais toujours sous la menace du danger. Ancienne présentatrice, Maryam Sama entend relever le défi dans une société très cadenassée. "Je veux créer un comité juridique spécifique pour les femmes. Nous avons une attention particulière pour nos droits", témoigne-t-elle. Sur 2560 candidats, 417 sont des femmes, un record pour le pays. Mais l’impartialité du scrutin n’est pas garantie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes font la queue devant un bureau de vote à Kaboul (Afghanistan) au second tour de l\'élection présidentielle, le 14 juin 2014.
Des femmes font la queue devant un bureau de vote à Kaboul (Afghanistan) au second tour de l'élection présidentielle, le 14 juin 2014. (AHMAD MASOOD / REUTERS)