Accord UE-Turquie : 326 migrants renvoyés en Turquie en trois semaines

Trois semaines après le début de l’application de l’accord UE-Turquie sur le renvoi des migrants, plus de 300 ont été réadmis en Turquie, mais pas encore de Syriens. Ankara, elle, exige les contreparties prévues.

(Un migrant qui porte un enfant dans le camp de Moria sur l'île de Lesbos où 2500 migrants attendent d'être expuslés vers la Turquie © Petros Giannakouris/AP/SIPA)

Depuis le début de l'application de l'accord avec l'UE, le 20 mars dernier, 326 migrants illégaux ont été "réadmis" en Turquie lors de deux vagues de renvois. Les migrants renvoyés sont essentiellement des ressortissants pakistanais, qui sont dans un camp provisoire en attendant leur renvoi vers leurs pays d'origine. Pas encore donc de Syriens qui sont eux autorisés à rester sur le territoire turc. La partie de l'entente qui prévoit d'envoyer en Europe un réfugié syrien, pour chaque Syrien réadmis en Turquie n'a donc pas réellement été mise en place.

Ankara met en garde

Le flux de réfugiés vers la Grèce par la mer a été nettement réduit mais n'a pas cessé : 150 personnes sont arrivées depuis la Turquie ces dernières 48 heure. De son côté, la Turquie commence à s'inquiéter de la mise en place des autres points de l'accord avec l'Europe, notamment la levée des visas pour ses ressortissants. Ankara met en garde : les réadmissions seront immédiatement interrompues, si l'Europe ne remplit pas ses engagements.

A LIRE AUSSI ►►► Le pape à Lesbos pour soutenir les migrants dans l'attente de leur expulsion