Cet article date de plus de cinq ans.

A Rio, après la fête du Nouvel an, c'est le grand nettoyage

Le Nouvel an à Rio de Janeiro, au Brésil, est l'un des plus mythiques du monde. Mais une fois les feux d'artifice tirés et la fête terminée, il faut nettoyer les traces sur des kilomètres de plage.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil © Reuters/Sergio Moraes)

Les nettoyeurs ont investi la plage de Copacabana dès 6h30, pour le premier jour de l’année. Une armée d’hommes et de femmes habillés d'orange, assistés de pelleteuses et autres engins de chantier. Leur mission : débarrasser le sable de quelque 315 tonnes de déchets. C'est tout de même un peu moins que l’an dernier. Une petite cinquantaine de tonnes de ces ordures partira dans les réseaux de recyclage.

Il faut dire que, cette année encore, les fêtards ont été nombreux : la mythique plage a accueilli deux millions de personnes, venus du Brésil et de la planète entière. Certains avec leurs glacières de polystyrène et leurs bouteilles d’alcool, d’autres achetant canettes et friandises aux centaines de vendeurs ambulants. De quoi justifier l’intervention, dans toute la ville, de 1.165 agents de propreté, et de près de 250 camions. Quatre heures plus tard, défi relevé : Copacabana était de nouveau propre, prête à accueillir les premiers baigneurs de 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.