Cet article date de plus de quatre ans.

A cause de revenus en forte baisse, Daech invente des impôts

En plus de perdre des territoires, Daech voit ses finances baisser. Les revenus du groupe terroriste auraient chuté de 30% depuis l'été 2015.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le drapeau de Daech qui flotte près de la ville syrienne de Kobané © REUTERS/ Umit Bektas)

En mars 2016, les recettes mensuelles du groupe jihadiste s'élevaient à 56 millions de dollars alors qu'à la même période en 2015, elles avoisinaient les 80 millions de dollars (71 millions d'euros). C'est ce que révèle un rapport de l'Institut Jane's Information basé à Londres et qui appartient au groupe américain de sécurité IHS.

Les principales ressources des terroristes (pétrole, taxes et confiscations de logements) sont en baisse de 30%. Une chute fortement liée aux frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis et la Russie. L’organisation terroriste a perdu près du quart de son territoire. Il y a donc forcément moins de monde à taxer.

Pour compenser la baisse de ses revenus, Daech augmente les impôts

Pour compenser cette baisse des finances, le groupe a créé de nouveaux impôts comme la taxe sur la réparation des antennes paraboliques. Autre nouveauté, des amendes sont distribuées à ceux qui ne respectent pas le code de la route ou ne répondent pas correctement à des questions sur le Coran. Et dans certains cas, il est possible désormais de payer pour éviter un châtiment corporel.

Les revenus du groupe Etat islamique ont baissé de 30%, explications de Franck Mathevon
écouter

À LIRE AUSSI ►►►  Les enfants aux mains de l'organisation État islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.