Vents violents : 31 départements, de la Bretagne à la Corse, placés en vigilance orange

Une nouvelle tempête va s'abattre sur l'Hexagone par l'ouest, puis se déplacer vers le Massif Central et la Corse.

Un homme promène son chien à Saint-Guénolé, dans le Finistère, le 23 décembre 2013. 
Un homme promène son chien à Saint-Guénolé, dans le Finistère, le 23 décembre 2013.  (FRANK PERRY / AFP)

L'extension de la vigilance annoncée dimanche 5 mars était jugée probable, elle est désormais effective. L'alerte aux vents violents concerne désormais 31 départements, lundi 6 mars, contre 19 départements la veille, annonce Météo France dans un nouveau bulletin.

Il s'agit de l'Allier, des Alpes-Maritimes, du Cantal, de la Charente, de la Charente-Maritime, du Cher, de la Corrèze, des Côtes-d'Armor, de la Creuse, de la Dordogne, du Finistère, de la Gironde, de la Haute-Loire, de l'Ille-et-Vilaine, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire, de la Loire, de la Loire-Atlantique, de la Lozère, du Maine-et-Loire, de la Mayenne, du Morbihan, du Puy-de-Dôme, du Rhône, des Deux-Sèvres, du Var, de la Vendée, de la Vienne et de la Haute-Vienne.

En plus d'être en vigilance orange en raison de risques de vents violents, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse sont également en alerte vagues-submersion. Météo France met en garde contre un risque de "très fortes vagues".

De fortes rafales sur le littoral

Les vents se renforcent très rapidement lundi matin à l'approche de la dépression. Des rafales allant jusqu'à "110 à 120 km/h sont attendues dans les terres en Bretagne et Pays de la Loire, voire à 130 km/h sur l'ouest de la Bretagne et jusqu'à 140 à 150 km/h localement sur les points exposés du littoral nord de la Bretagne", annonce Météo France.

"Ces vents tempétueux gagneront ensuite progressivement le Massif central avec des rafales souvent comprises entre 100 et 110 km/h, ponctuellement 120 km/h", poursuit le prévisionniste, avant de rejoindre la Corse. "Le vent sera également très fort en altitude dans les Alpes avec des chutes de neige conséquentes", ajoute encore Météo France.


.