Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami après un séisme de magnitude 6,9 au large de l'archipel

"Des vagues de tsunami atteignant 0,3 à 1 mètre sont possibles", a prévenu le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une plage en Nouvelle-Zélande, le 30 avril 2020. (SANKA VIDANAGAMA / NURPHOTO / AFP)

Un séisme de magnitude 6,9 s'est produit au large de la Nouvelle-Zélande dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 mars (heure locale), a annoncé l'Institut américain de géophysique (USGS), entraînant une alerte au tsunami. Le tremblement de terre a frappé à 180 km au nord-est de la ville de Gisborne, à une profondeur relativement faible de 10 km.

"Des vagues de tsunami atteignant 0,3 à 1 mètre sont possibles", a prévenu le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique, basé à Hawaï (Etats-unis). Le tremblement de terre a été fortement ressenti dans l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Plus de 50 000 personnes l'ont signalé sur l'application de surveillance locale Geonet. Aucun dommage ni victime n'ont été signalés pour le moment.

La Nouvelle-Zélande est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, zone de jonction de plaques tectoniques à forte activité sismique et volcanique. Le pays du Pacifique Sud a récemment marqué le dixième anniversaire du séisme de Christchurch, de magnitude 6,3, qui avait fait 185 morts dans la ville située sur l'île du Sud.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.