Nouvelle-Zélande : le confinement à Auckland va être levé, trois jours après son entrée en vigueur

Ce confinement, le premier en près de six mois à Auckland, avait été instauré dimanche soir après la découverte de trois cas dans la ville.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un agent de sécurité contrôle les automobilistes en attente d'un test de dépistage au lycée de Papatoetoe (Nouvelle-Zélande), le 15 février 2021. (DAVID ROWLAND / AFP)

Trois petits jours et puis s'en va. Les autorités néo-zélandaises vont lever mercredi 17 février au soir comme prévu le confinement ordonné pour trois jours à Auckland. Elles sont convaincues que le foyer d'infection de Covid-19 découvert dans la plus grande ville du pays est sous contrôle. 

Ce confinement, le premier en près de six mois à Auckland, y avait été instauré dimanche soir après la découverte de trois cas. La Première ministre Jacinda Ardern a annoncé que les proches des trois personnes infectées, qui appartiennent à une même famille, avaient tous été testés négatifs, à l'exception de trois personnes placées à l'isolement.

Une situation "gérable"

Il semble "que nous n'ayons pas d'épidémie généralisée, mais simplement une petite chaîne de transmission qui est gérable au travers de nos procédures normales de traçage et de test des cas contacts", a-t-elle justifié. Jacinda Ardern a précisé que la ville demeurerait au niveau deux d'alerte, qui interdit les rassemblements de plus de 100 personnes et exige le port du masque dans les transports publics. 

Les personnes liées à une école fréquentée par trois des cas positifs devront cependant rester confinées. Le bilan de la Nouvelle-Zélande dans le combat contre le Covid-19 a été salué à l'étranger. Au total, 26 décès ont été imputés au Covid-19 dans ce pays de cinq millions d'habitants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.