Vendée : trois sénateurs demandent le statut de pupilles de la Nation pour les enfants de sauveteurs morts en mer

Les sénateurs de Vendée souhaitent une reconnaissance symbolique et matérielle plus forte pour les enfants de sauveteurs en mer disparus en mission, rapporte France Bleu Loire Océan.

Article rédigé par
avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un membre de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM), durant un entraînement à Saint-Nazaire, le 28 juin 2019. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Les trois sénateurs de Vendée, Bruno Retailleau, Didier Mandelli (Les Républicains) et Annick Billon (UDI) ont déposé jeudi 18 février une proposition de loi visant à accorder le statut de pupilles de la Nation aux enfants de sauveteurs morts en mer, rapporte France Bleu Loire Océan.

Une proposition qui fait suite à la mort de trois sauveteurs en mer de la SNSM, le 7 juin 2019 au large des Sables d'Olonne. Leur canot s’était renversé alors qu’ils allaient secourir un pêcheur pris dans la tempête Miguel.

Dans un communiqué, les élus expliquent que ce drame "a mis en lumière l'injustice entourant les hommes et les femmes de la SNSM. En effet, la loi ne reconnaît pas le sacrifice de ces bénévoles comme une 'mort au Service de la Nation'. Dès lors, leurs enfants ne peuvent prétendre à la reconnaissance symbolique et matérielle de "’pupilles de la Nation’", selon les trois élus vendéens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.