Tempête Gloria : malgré la décrue, les Pyrénées-Orientales restent en alerte

Dans les Pyrénées-Orientales, 1 500 habitants ont été évacués à cause des crues. La vigilance reste élevée jeudi 23 janvier.

FRANCE 3

Claira (Pyrénées-Orientales) se réveille les pieds dans l'eau. Jeudi 23 janvier, les habitants d'un quartier savent qu'ils ont évité le pire. Des pompiers sont venus en Zodiac chercher un homme qui doit se rendre à un rendez-vous médical. Dans un gymnase, des riverains de l’Agly, le fleuve côtier, ont passé une courte nuit. Ils ont été évacués la veille par mesure de sécurité. "Maintenant on attend que le niveau d'eau baisse pour qu'on puisse retourner à la maison", confie un homme.

Les transports suspendus

Face aux alertes météorologiques, les autorités avaient envisagé le pire : la rupture des digues. L'Agly a commencé sa décrue, mais la vigilance reste de mise. "Peut-être qu'il y aura du dégât, mais du dégât matériel", rassure Hélène Malé, maire de Claira. L’ensemble des transports scolaires et voyageurs est suspendu jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue inondée à Argeles-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le 21 janvier 2020.
Une rue inondée à Argeles-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le 21 janvier 2020. (RAYMOND ROIG / AFP)