Cet article date de plus de quatre ans.

Tempête : Eleanor souffle sur la France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tempête : Eleanor souffle sur la France
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La tempête Eleanor a déjà fait de gros dégâts au nord et à l'est de la France : une quinzaine de blessés, les trafics ferroviaires et aériens perturbés, et encore plusieurs dizaines de milliers de foyers privés d'électricité ce mercredi 3 janvier au soir. 

Le front de mer de Dieppe (Seine-Maritime) envahi par les vagues, avec des eaux poussées par des vents à 180 km/h. Plus au sud, au Havre (Normandie), la même mer déchaînée, le même vacarme assourdissant. Depuis la nuit dernière, tout le littoral du nord-ouest est balayé par les vents d'Eleanor. À Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), des vagues de plusieurs mètres, la mer envahit les rues du centre-ville, des voitures se retrouvent prises au piège.

110 000 foyers encore privés d'électricté

Des dégâts sur les côtes, mais aussi à Paris. Le vent a soufflé jusqu'à 150 km/h, du jamais-vu depuis la tempête Xynthia de 2010. Pour raisons de sécurité, la tour Eiffel a été fermée une partie de la journée. Dans plusieurs régions, comme près de Nancy (Meurthe-et-Moselle), les lignes électriques ont cédé. À travers toute la France, 110 000 foyers sont encore privés d'électricté. Une tempête qui complique aussi le trafic aérien dans plusieurs villes, ainsi que la circulation des trains, mais ce soir, le trafic a repris normalement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.