Finistère : les dunes mises à mal

Dans le Finistère, la succession de plusieurs tempêtes ces derniers jours a en partie détruit la dune de Cléder. Elle est censée portéger une centaine de maisons qui se trouvent juste derrière.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les tempêtes sont passées, mais à marée haute, les vagues atteignent aisément le pied de dune. Ces derniers jours, les habitants l'ont vue reculer encore un peu. "Ça s'est effrité un peu pendant la tempête là. C'est surtout quand il y a les grandes marées, elle monte haut, et du coup, avec le ressac, ça vient taper contre la dune", témoigne l'un d'entre eux.

60 000 euros dépensés chaque année

Le phénomène ne date pas d'hier, mais devient inquiétant. Chaque année, le maire de la commune dépense 60 000 euros pour rehausser la dune avec le sable de la plage. Peine perdue : "On a remonté 2 000 tonnes l'hiver dernier", explique Gérard Daniélou. À certains endroits, d'anciens enrochements permettent de limiter l'érosion de la mer. Le maire voudrait faire la même chose sur les points fragiles, mais depuis 1986, la commune est classée "site remarquable" : impossible de construire quoi que ce soit sur la côte.

Le JT
Les autres sujets du JT
De fortes rafales de vent ont provoqué une forte houle à Batz-sur-Mer (Finistère), dès dimanche 31 décembre. 
De fortes rafales de vent ont provoqué une forte houle à Batz-sur-Mer (Finistère), dès dimanche 31 décembre.  (CAROLINE PAUX / CROWDSPARK / AFP)