VIDEO. Pour certains, ce sera Noël aux chandelles

Près de 190 000 foyers restaient privés d'électricité à la mi-journée du mardi 24 décembre.

JULIEN DUPERRAY - FRANCE 2

Des milliers d'abonnés s'apprêtaient à passer, mardi 24 décembre, un réveillon de Noël à la bougie, après le passage de la tempête Dirk. A la mi-journée, près de 200 000 foyers, essentiellement situés dans le nord-ouest de la France, sont privés d'électricité. Le courant pourrait ne pas être rétabli partout pour le réveillon de Noël.

"Actuellement l'évaluation des dégâts est ralentie par les fortes rafales de vent qui empêchent toute reconnaissance aérienne", a indiqué ERDF, précisant que 2 000 techniciens étaient à pied d'œuvre pour rétablir le courant. La "perturbation tempétueuse, assez courante en période hivernale", selon Météo France, a frappé pendant la nuit les régions riveraines de la Manche.

Outre le vent, ce sont des inondations qui ont frappé le nord-ouest de la Bretagne. Une partie de la ville de Morlaix (Finistère) était sous les eaux et la ligne SNCF Brest-Saint-Brieuc était coupée, selon la compagnie ferroviaire, qui espérait rétablir la circulation des trains dans la matinée. En Basse-Normandie, la ligne Caen-Cherbourg, bloquée lundi par la chute d'un arbre, était rétablie.

Un technicien ERDF en pleine intervention à Plouagat, près de Guingamp dans les Côtes-d\'Armor, le 24 décembre 2013.
Un technicien ERDF en pleine intervention à Plouagat, près de Guingamp dans les Côtes-d'Armor, le 24 décembre 2013. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)