Tempête Amélie : 30 000 foyers privés d'électricité lundi matin

Météo France a annoncé que la perturbation se déplacerait vers l'est au cours de la journée.

Une route de Lacanau (Gironde) barrée par des arbres et un poteau électrique couchés par la tempête Amélie, le 3 novembre 2019. 
Une route de Lacanau (Gironde) barrée par des arbres et un poteau électrique couchés par la tempête Amélie, le 3 novembre 2019.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Un retour au calme progressif. D'après le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis, quelque 30 000 foyers sont encore privés d'électricité, à 9h lundi 4 novembre, dans le sud-ouest du pays, après le passage de la tempête Amélie"Les 1 700 salariés et entreprises prestataires sont toujours mobilisés sur le terrain" pour rétablir le courant, a précisé Enedis à l'AFP.

Les dégâts de la première tempête de l'automne sont importants. En raison des rafales à plus de 160 km/h qui ont été enregistrées, des routes ont été coupées par des arbres, et plus de 140 000 foyers ont été privés d'électricité dimanche à la mi-journée. Les départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de la Dordogne, de la Charente-Maritime et de la Charente ont été les plus touchés par ces coupures.

Lundi, seule la Charente-Maritime est encore placée en vigilance orange en raison des risques de crues dans le département. Météo France a annoncé que la perturbation devait se déplacer vers l'est au cours de la journée.