Cet article date de plus de trois ans.

Tempête Alex : des crues impressionnantes et des personnes disparues dans les Alpes-Maritimes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Tempête Alex : des crues impressionnantes et des personnes disparues dans les Alpes-Maritimes -
Tempête Alex : des crues impressionnantes et des personnes disparues dans les Alpes-Maritimes Tempête Alex : des crues impressionnantes et des personnes disparues dans les Alpes-Maritimes - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - Hugo Cappelli, Clément Martin, S. Lacombe, Alexandra Lay, R. Chapelard, C. Larocca
France Télévisions

Des pluies diluviennes et une crue historique du Var. La tempête Alex a particulièrement frappé l’arrière-pays niçois, vendredi 2 octobre. Huit personnes sont recherchées, dont deux pompiers et un gendarme.

En quelques minutes, vendredi 2 octobre, la rivière Boréon des Alpes-Maritimes à Saint-Martin-Vésubie se transforme en un gigantesque torrent de boue. Sous la pression, un pont de la commune finit par céder. Les câbles électriques sont détruits, causant court-circuit et explosion. Vendredi soir, des riverains sont portés disparus. Les autorités demandent aux habitants de rester chez eux. Les secours ont des difficultés à intervenir. "Nous sommes confrontés à une difficulté car les hélicoptères de la gendarmerie et de de la Sécurité civile ne peuvent pas voler à cause du vent", explique Éric Ciotti, député LR.

Huit personnes disparues

D’autres communes des Alpes-Maritimes sont touchées par la tempête Alex. Le Var a débordé, de nombreuses routes sont coupées. Les orages vont se poursuivre dans la nuit. Le département est en vigilance rouge jusqu’à 16 heures samedi et le littoral est en alerte orange pour risque de vagues-submersions. Huit personnes sont recherchées dans la vallée de la Vésubie. Parmi elles, un couple d’octogénaires qui s’était réfugié sur le toit de leur maison pour alerter les secours, mais le toit s’est effondré. Deux pompiers ont été emportés par les eaux et un gendarme.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.