Tempête Alex : dans les Alpes-Maritimes, des villages encore coupés du monde

Beaucoup de villages restent inaccessibles samedi 3 octobre au soir après le passage de la tempête Alex la veille. Ces conditions difficiles laissent redouter un bilan bien plus lourd qu'une vingtaine de disparus.

FRANCE 3

Des maisons déchiquetées, des routes qui s'effondrent encore et un torrent boueux qui n'en finit plus de couler. Dans l'arrière-pays niçois, les flots soulevés par la tempête Alex ont tout ravagé sur leur passage. Samedi 3 octobre au soir, Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), une des communes les plus touchées de la région, est coupée du monde. Sur le bord de la route, rongé par les eaux, un portail, puis plus rien. Un peu plus loin, même constat pour les habitants : des dizaines de maisons ont été emportées.

L'hélicoptère, seul moyen d'accès au village

En remontant le cours d'eau, les dégâts sont impressionnants. Un camping-car a été balayé comme un simple jouet. À ses côtés, la gendarmerie a été brisée en deux par le courant. C'est tout le village qui semble avoir été dévoré par le torrent. L'hélicoptère est le seul moyen d'accès possible pour les secours. Les images de désolation laissent craindre un bilan extrêmement lourd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une route détruite à La Bollène-Vésubie (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex.
Une route détruite à La Bollène-Vésubie (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex. (VINCENT-XAVIER MORVAN / AFP)