Cet article date de plus de deux ans.

Séisme en Haïti : un nouveau bilan fait état d'au moins 304 morts, l'état d'urgence décrété pour un mois

Séisme en Haïti : un nouveau bilan fait état d'au moins 304 morts, l'état d'urgence décrété pour un mois

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une vue aérienne des dégâts provoqués par un séisme de magnitude 7,2 dans la ville des Cayes (Haïti), le 14 août 2021.  (MAXPPP)

La secousse a frappé vers 8h30 heure locale (12h30 à Paris). Un séisme de magnitude 7,2 sur l'échelle de Richter a secoué Haïti samedi 14 août, selon les données communiquées par le centre américain de sismologie (USGS). Au moins 304 morts sont à déplorer, ainsi que des centaines de blessés et de disparus dans le sud-ouest de l'île, a annoncé la protection civile du pays.

Le tremblement de terre s'est produit à 12 km de la ville de Saint-Louis-du-Sud, située à quelque 160 km de la capitale haïtienne Port-au-Prince, rapporte l'USGS. Une alerte au tsunami a été émise peu après avant d'être rapidement levée.

La longue secousse a été ressentie sur l'ensemble du pays. Comme le montrent les images publiées par des médias locaux et d'après des témoins dans la péninsule sud-ouest de l'île, des dégâts importants matériels ont été recensés dans les villes de Jérémie et des Cayes. Eglises, commerces, maisons : de nombreux bâtiments se sont effondrés lors de la puissante secousse, piégeant des centaines d'habitants sous des dalles de béton. 

Les rares hôpitaux existant dans les régions affectées peinaient à fournir les soins d'urgence à des centaines de blessés. Le directeur de la protection civile, Jerry Chandler, a annoncé à l'AFP qu'au moins trois centres hospitaliers, dans les communes de Pestel, Corailles et Roseaux, étaient saturés. 

Le Premier ministre, Ariel Henry, s'est rendu sur les lieux du drame. "Le gouvernement a décidé ce matin de décréter l'état d'urgence pour un mois suite à cette catastrophe", a-t-il annoncé, appelant la population "à la solidarité" et à ne pas céder à la panique.

Le souvenir de la tragédie de 2010 reste vivace

Le pays, le plus pauvre des Amériques, garde encore en mémoire le séisme du 12 janvier 2010 qui avait ravagé la capitale et plusieurs villes de province. Plus de 200 000 personnes avaient été tuées et plus de 300 000 autres blessées lors de la catastrophe.

Plus d'un million et demi d'Haïtiens s'étaient ensuite retrouvés sans logis, plaçant les autorités et la communauté humanitaire internationale devant le colossal défi d'une reconstruction dans un pays sans cadastre ni règles de bâtisse.

Sans parvenir à relever ce défi de reconstruction, Haïti, qui est aussi frappé régulièrement par des ouragans, a en dix ans plongé dans une crise sociopolitique aigüe.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.