Un séisme de magnitude 6,8 au large de la Grèce ressenti de l'Italie à la Libye

Quatre secousses ont été enregistrées et ont causé des dégâts sur l'île de Zante et à Pyrgos, dans le Péloponnèse.

L\'île grecque de Zante.
L'île grecque de Zante. (GOOGLE MAPS)

Un séisme de magnitude 6,8, selon l'institut géologique américain USGS, a eu lieu autour d'une heure du matin, vendredi 26 octobre, au large de l'île grecque de Zante, en mer Ionienne. Selon l'USGS, qui a annoncé le premier cette secousse tellurique, le séisme a eu lieu à 35 kilomètres au sud-ouest du village de Lithakia. Selon l'observatoire d'Athènes, au moins quatre secousses telluriques ont été enregistrées entre minuit et une heure, avec des magnitudes respectives de 4,9, 5, 5,1 et 6,4 pour la dernière, la plus forte (mesurée à 6,8 par l'USGS).

Ces secousses ont été fortement ressenties sur l'île de Zante mais aussi en Grèce continentale, jusqu'à la capitale Athènes, ainsi qu'en Italie, à Malte, en Albanie et en Libye. L'épicentre du séisme était situé en mer, à près de 300 km à l'ouest d'Athènes et à une quarantaine de km au large de Zante. Le séisme a eu lieu à une profondeur de 5 km selon l'observatoire d'Athènes et de 16,6 km selon l'USGS.

Le réseau d'électricité dans la ville de Zante, chef-lieu de l'île, a été coupé, et le séisme a causé des dégâts sur le réseau routier à la suite de glissements de terrain, ont rapporté les pompiers. Mais "il n'y a pas eu de dégâts dans les maisons, selon les premières informations", explique une responsable du bureau de presse des pompiers. Le séisme a également provoqué des dégâts à Pyrgos, une ville de l'ouest du Péloponnèse, en Grèce continentale, en face de Zante. Selon les pompiers, la clôture d'une église s'est effondrée et a endommagé une voiture, sans faire de victimes. Une tour, monument byzantin du XIIe siècle situé sur une petite île proche de Zante, a subi d'importants dégâts, ont indiqué des médias locaux.