Les activités de géothermie suspendues après deux séismes à Strasbourg

Il s’agit d’un séisme "induit", c’est-à-dire provoqué par l’activité humaine, peut-être par des forages géothermiques. Une enquête est en cours, indiquent nos confrères de France Bleu Alsace.

L\'entreprise Fonroche travaille sur le site de l\'ancienne raffinerie de Reichstett.
L'entreprise Fonroche travaille sur le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett. (DOMINIQUE GUTEKUNST / MAXPPP)

Les activités de géothermie sont suspendues après deux séismes à Strasbourg, révèle France Bleu Alsace jeudi 14 novembre, après un nouveau tremblement de terre à Strasbourg mercredi soir vers 23h40. Il s’agit d’un séisme "induit", c’est-à-dire provoqué par l’activité humaine, peut-être par des forages géothermiques. Une enquête est donc en cours.

En attendant, l'entreprise Fonroche qui travaille sur le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin) ne reprendra pas ses activités, confirme la préfecture à France Bleu Alsace. L'entreprise qui réalise des forages tout près des épicentres de ces séismes conteste elle tout lien avec son activité.

"Cela ne signifie pas que c'est dû à la géothermie, mais il est logique de prendre les précautions nécessaires", explique Robert Herrmann président de l'Eurométropole sur France Bleu Alsace. "Il est normal d'attendre les avis des experts". Mardi déjà, un séisme induit de magnitude 3,3 avait été ressenti à 14h38 également dans la région de Strasbourg.