Séisme en Drôme-Ardèche : la demande de catastrophe naturelle sera examinée "dès mercredi prochain", promet Christophe Castaner

Le ministre de l'Intérieur a rencontré les habitants de la commune du Teil, mardi soir.

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, en déplacement au Teil (Ardèche), le 12 novembre 2019. 
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, en déplacement au Teil (Ardèche), le 12 novembre 2019.  (JEFF PACHOUD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Il promet d'aller vite. En déplacement au Teil, au lendemain du séisme qui a frappé cette commune de l'Ardèche, le ministre de l'Intérieur a promis que la demande de catastrophe naturelle sera examinée "dès mercredi prochain". "Nous pourrions aller plus vite mais les dossiers ne sont pas constitués au moment où je vous parle", a expliqué Christophe Castaner. "Je ne doute pas que la situation exceptionnelle que nous avons vécu ici permettra de consacrer l'état de catastrophe naturelle mais il appartiendra aux experts de se prononcer, pas au ministre de l'Intérieur", a ajouté le ministre. Suivez notre direct.

La centrale nucléaire de Cruas à l'arrêt. Des vérifications d'EDF sont toujours en cours dans cette centrale, au lendemain du séisme dans la Drôme et en Ardèche. Toutefois, aucun dégât n'a été constaté sur les installations de ce site, ni sur la centrale du Tricastin (Drôme), ont déclaré le préfet et EDF. "Ce qu'on indique comme date de redémarrage est le 15 novembre", a expliqué un porte-parole d'EDF mardi à l'AFP. Il a précisé que cette date pouvait évoluer, alors que "les équipes restent mobilisées sur place et passent en revue l'ensemble des systèmes de sûreté".

Quatre blessés, dont un grave. Quatre personnes ont été blessées, selon les préfectures de la Drôme et de l'Ardèche. A Montélimar, un homme présente des blessures graves après avoir été emporté dans la chute d'un échafaudage. "Cette personne a été prise au charge par les pompiers et transférée à l'hôpital", a assuré sur franceinfo le maire de Montélimar, Franck Reynier. Selon les données du Bureau central sismologique français, il s'agissait du plus important séisme en France métropolitaine continentale – hors Corse donc – depuis 2003.

Des habitants réfugiés dans des gymnases. Plusieurs centaines de personnes de la ville du Teil, en Ardèche, ont été hébergées dans des gymnases pour la nuit. "C'est à peu près 200 habitations qui ont été, à des degrés divers, plus ou moins ébranlées, allant d'un effondrement quasiment total à des fissures", a indiqué sur franceinfo la préfète de l'Ardèche, Françoise Souliman, qui s'est rendue sur place. "J'ai très peur des répliques", a confié l'une des habitantes.

A Strasbourg, un "événement induit". Les murs des immeubles ont tremblé quelques secondes, cette fois à Strasbourg, mardi après-midi. Cette secousse, dont l'épicentre est situé à Schiltigheim, dans la banlieue strabourgeoise, est d'une magnitude de 3,3 sur l'échelle de Richter, selon le Réseau national de surveillance sismique (Rénass). 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SEISME

00h03 : Il est minuit voici le dernier point sur l'actualité de la soirée :

#ETUDIANTS_PRECAIRES : la ministre de l'Enseignement supérieur a dénoncé ce soir les dégradations commises en marge des manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs facs pour protester contre la précarité étudiante après l'immolation par le feu d'un jeune homme à Lyon, vendredi. Une grille de son ministère a été arrachée. "La précarité tue", disait un tag inscrit sur la façade.

Un groupe de féministes indépendantes a bloqué l'avant-première de J'accuse, le dernier film du réalisateur Roman Polanski, qui devait se dérouler ce mardi soir au cinéma Champollion dans le Vème arrondissement de Paris a constaté la journaliste de franceinfo sur place.

• Christophe Castaner a annoncé que la commission chargée de se prononcer sur l'état de catastrophe naturelle se réunirait "dès mercredi prochain". "Nous pourrions aller plus vite mais les dossiers ne sont pas constitués au moment où je vous parle", a expliqué le ministre en visite au Teil, commune durement touchée par le séisme.

L'homme soupçonné d'avoir tué de plusieurs coups de couteaux sa compagne, dimanche soir à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), a été mis en examen "pour meurtre sur conjoint" et placé en détention. L'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie afin qu'un audit soit réalisé sur les conditions globales de l'intervention des gendarmes, a appris franceinfo ce soir.

21h26 : Christophe Castaner a annoncé que la commission chargée de se prononcer sur l'état de catastrophe naturelle se réunirait "dès mercredi prochain". "Nous pourrions aller plus vite mais les dossiers ne sont pas constitués au moment où je vous parle", a expliqué le ministre en visite au Teil, commune durement touchée par le séisme.

20h27 : Il est 20h20 et je suis en retard, voici le point sur l'actualité :

L'homme soupçonné d'avoir tué de plusieurs coups de couteaux sa compagne, dimanche soir à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), a été mis en examen "pour meurtre sur conjoint" et placé en détention. L'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie afin qu'un audit soit réalisé sur les conditions globales de l'intervention des gendarmes, a appris franceinfo ce soir.

• Les contrôles effectués sur la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche, à la suite du tremblement de terre de lundi, n'ont révélé aucune anomalie, a annoncé cet après-midi un responsable d'EDF. Par ailleurs, un léger séisme de magnitude 3,3 sur l'échelle de Richter s'est produit en début d'après-midi près de Strasbourg, sans dégât majeur ni blessé signalé.

• Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs facs pour protester contre la précarité étudiante après l'immolation par le feu d'un jeune homme à Lyon, vendredi. "C'est un drame, j'ai une pensée pour lui, pour ses proches, pour toute la communauté universitaire à Lyon qui a été très choquée", a réagi ce mardi sur franceinfo, Gabriel Attal, secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse.

21h11 : Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, est arrivé au Teil (Ardèche) pour rencontrer les habitants et constater les dégâts causés par le séisme survenu hier midi.

21h07 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

Deux jours après le bond de l'extrême droite aux législatives, le Parti socialiste du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a scellé un accord avec Podemos pour former un gouvernement de coalition. Les deux formation ont toutefois encore besoin de l'appui d'autres forces de gauche pour constituer une majorité parlementaire.

• La quantité de ballots de cocaïne qui s'échouent depuis plusieurs semaines sur le littoral atlantique a dépassé la tonne, 1 010 kg exactement, et la zone de découverte s'étend désormais des Landes au Finistère, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Rennes.

• Au lendemain du séisme qui a frappé la vallée du Rhône, les habitants du Teil (Ardèche) recensent les dégâts et engagent les premières démarches, encore sous le choc de cette secousse éclair d'une puissance sans équivalent en France depuis seize ans. Par ailleurs, un léger séisme de magnitude 3,3 sur l'échelle de Richter s'est produit en début d'après-midi près de Strasbourg, sans dégât majeur ni blessé signalé.

• L'homme soupçonné d'avoir tué de plusieurs coups de couteaux sa compagne, dimanche soir à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), a été mis en examen pour "meurtre sur conjoint" et placé en détention.

20h20 : Devant les députés, Christophe Castaner a souligné que les dégâts matériels étaient "importants". Le ministre de l'Intérieur a donné le chiffre de "250 bâtiments fissurés" et d'"un bâtiment non occupé qui s'est effondré" au Teil. En voici quelques clichés, pris par nos confrères de France 3 Rhône-Alpes.

16h51 : Christophe Castaner a promis lors des questions au gouvernement que "l'Etat se [mobiliserait] totalement dans le processus de reconstruction" en Ardèche après le séisme qui a frappé la commune du Teil. Le ministre de l'Intérieur a également annoncé qu'il se rendrait sur place en fin de journée.

16h30 : En l’occurrence, précise l'IPGS, il existe une présomption que des activités de forage géothermique soient à l'origine du tremblement de terre largement ressenti dans la capitale alsacienne. D'autant, précise l'Institut, que de petites secousses ont été enregistrées ces dernières semaines. Néanmoins, il est toujours très difficile d'établir un lien direct entre la magnitude de ce séisme et ces activités de forage.

20h16 : On en sait davantage sur le séisme ressenti cet après-midi à Strasbourg. Contacté par franceinfo, l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS) explique que ce séisme est un "événement induit", c'est-à-dire indirectement lié à l'activité humaine.

20h11 : Bonjour @les questions qui fâchent. Les autorités se veulent rassurantes à ce sujet. Dès hier soir, la préfecture de l'Ardèche indiquait qu’"aucun dégât" lié au séisme "[n’avait] été recensé sur les installations nucléaires du Tricastin", ni sur les sites Seveso des alentours.

15h50 : Vous nous parlez d'inspection des centrales nucléaires, mais qu'en est-il de tous les sites SEVESO de la vallée du Rhône ? Ils présentent eux aussi des risques #Lubrizol

20h09 : Le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Bas-Rhin a indiqué avoir reçu dans les minutes ayant suivi la secousse ressentie à Strasbourg "une cinquantaine d'appels". Trois interventions des pompiers ont pour le moment eu lieu, notamment pour la fissure d'un bâtiment à Schiltigheim, au nord de Strasbourg, et pour la chute de briques d'une cheminée.

15h28 : Selon le Réseau national de surveillance sismique (Rénass), un séisme de magnitude 3,3 sur l'échelle de Richter a bien été mesuré dans la région strasbourgeoise. Son épicentre se situerait à 5 km de la ville.

15h28 : De nombreux messages publiés dans ce direct et sur les réseaux sociaux font état d'une secousse ressentie à Strasbourg (Bas-Rhin). Nous tentons actuellement d'en savoir plus.

15h28 : Grosse grosse secousse a l'instant à Strasbourg !! Mo immeuble a bien tremblé, très impressionnant ! !

15h28 : La terre a tremblé à Strasbourg ? Mon immeuble a bougé !

15h28 : Grosse secousse sur Strasbourg. Une réplique du séisme de ce week-end ?

14h38 : Voici le point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

Le redémarrage de la centrale nucléaire de Cruas, arrêtée pour "audit approfondi" à la suite du séisme survenu hier dans la vallée du Rhône, est prévu vendredi, a indiqué l'opérateur EDF. Cette date pourra toutefois évoluer.

"Personne n'a voulu nous écouter". Stella Guitton, fille de la femme tuée par son mari dans le nord du Bas-Rhin, dimanche, pointe du doigt la responsabilité des autorités dans la mort de sa mère. Interrogée, la porte-parole de la gendarmerie assure que le délai d'intervention des forces de l'ordre était bon.

"Un geste désespéré qui en dit long sur notre précarité actuelle" : plusieurs centaines d'étudiants se sont réunis aujourd'hui devant le siège du Crous à Lyon (Rhône), où l'un d'eux s'est grièvement brûlé en s'immolant par le feu vendredi. D'autres rassemblements ont eu lieu en France.

• De nombreuses roquettes ont été tirées ce matin de Gaza vers Israël, a annoncé l'armée israélienne, qui dit s'attendre "à plusieurs jours" d'affrontements après son opération qui a conduit à la mort de Baha Abou Al-Ata, un haut commandant du groupe armé Jihad islamique. Plus d'informations dans cet article.

13h54 : Bonjour, et merci pour vos encouragements et votre question ! Nous avons utilisé les données du Réseau national de surveillance sismique (Rénass), un organisme dont les données font foi en la matière et selon lequel la magnitude du séisme survenu hier dans la zone de Montélimar est de 5,1 sur l'échelle ouverte de Richter. Cette magnitude a été revue légèrement à la baisse par cet institut, qui évoquait hier un chiffre de 5,4.

13h49 : Bonjour, tout d’abord merci pour votre excellent travail ! Une question sur la carte des séismes celui d’hier est mentionné avec une magnitude de 5,1. Jusqu’ici dans les articles j’avais lu 5,4. Qu’en est-il finalement ?

13h01 : Entre "250 et 300 personnes" ont été touchées "de manière importante" en raison du séisme survenu hier au Teil, indique ce midi la préfète de l'Ardèche, Françoise Souliman. Elle précise également que la centrale nucléaire de Cruas a été "mise à l'arrêt hier" après qu'un capteur de l'infrastructure "a détecté une vibration".

12h08 : C'est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• A Lyon et dans d'autres villes de France, des rassemblements ont débuté après le drame vendredi à Lyon, où un étudiant de 22 ans en détresse sociale, s'est immolé par le feu devant le Crous de l'université. Plus d'informations chez nos confrères de France 3 Rhône-Alpes.

Le sol a tremblé peu avant midi, hier, dans le sud-est de la France. Des vérifications d'EDF sont en cours dans la centrale de Cruas dans l'Ardèche. Aucun dégât n'a été constaté sur les installations de ce site, ni sur la centrale de Tricastin (Drôme). Quatre personnes ont été blessées, dont l'une grièvement. Plusieurs centaines de personnes ont dormi dans des gymnases. Suivez notre direct.


De nombreuses roquettes ont été tirées ce matin de Gaza vers Israël, a annoncé l'armée israélienne qui dit s'attendre "à plusieurs jours" d'affrontements après son opération qui a conduit à la mort de Baha Abou Al-Ata, un haut commandant du groupe armé Jihad islamique. Plus d'informations dans cet article.


La Turquie a annoncé hier qu'elle allait prochainement renvoyer vers la France 11 Français dans le cadre d'une campagne d'expulsion de combattants étrangers du groupe État islamique. Il s'agit en fait de quatre femmes radicalisées. Les sept autres personnes sont leurs enfants. Ces expulsions soulèvent plusieurs questions auxquelles on répond dans cet article.

12h09 : La terre a tremblé, hier, en Ardèche. Il s'agit du neuvième séisme de magnitude supérieure à 5 sur l'échelle de Richter enregistré en France métropolitaine depuis 1980. Voici une carte des principaux séismes enregistrés en France depuis 1980. Vous pouvez suivre en direct l'édition spéciale de France 3.

11h42 : "Je suis incapable de savoir s'il y aura des répliques... En tout cas, les enseignements que nous avons tirés : c'est de mieux informer la population sur le comportement et les attitudes à avoir. L'anticipation et l'organisation peuvent permettre de mieux gérer ces situations."

Sur franceinfo, Franck Reynier, maire UDI de Montelimar, a assuré que les procédures pour contacter les assurances et réaliser les démarches sont expliquées sur le site de la ville.

10h51 : Après le tremblement de terre qui a touché la commune du Teil (Ardèche) hier, les habitants ont trouvé refuge dans des gymnases, notamment par peur de nouvelles répliques comme l'explique ce reportage.

09h04 : C'est l'heure du point sur l'actualité de 9 heures.

La Turquie a annoncé hier qu'elle allait prochainement renvoyer vers la France 11 Français dans le cadre d'une campagne d'expulsion de combattants étrangers du groupe État islamique. Il s'agit en fait de quatre femmes radicalisées. Les sept autres personnes sont leurs enfants. Ces expulsions soulèvent plusieurs questions auxquelles on répond dans cet article.

De nombreuses roquettes ont été tirées ce matin de Gaza vers Israël, a annoncé l'armée israélienne qui dit s'attendre "à plusieurs jours" d'affrontements après son opération qui a conduit à la mort de Baha Abou Al-Ata, un haut commandant du groupe armé Jihad islamique dans l'enclave palestinienne. Plus d'informations dans cet article.

Le sol a tremblé peu avant midi, hier, dans le sud-est de la France. Des vérifications d'EDF sont en cours dans la centrale de Cruas dans l'Ardèche. Aucun dégât n'a été constaté sur les installations de ce site, ni sur la centrale de Tricastin (Drôme). Quatre personnes ont été blessées, dont l'une grièvement, selon les préfectures de la Drôme et de l'Ardèche. Plusieurs centaines de personnes ont été hébergées dans des gymnases pour la nuit, comme on le raconte dans ce reportage.


La deuxième édition du Forum de Paris sur la Paix s'ouvre aujourd'hui. Ce rendez-vous a été créé en 2018 lors du centenaire de la Première Guerre mondiale : une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus pour défendre le multilatéralisme. Emmanuel Macron doit faire un discours pour l'ouverture à 9h30.

08h56 : Après le séisme qui a secoue l'Ardèche et la Drôme, certains habitants de la ville de Teil (Ardèche) ont passé une première nuit dans un gymnase. Deux autres ont été ouverts pour ceux qui ont été contraints de quitter leurs logements comme on le raconte dans ce reportage.




(JEFF PACHOUD / AFP)

07h22 : On débute ce direct avec le traditionnel point sur l'actualité.

Le sol a tremblé peu avant midi, hier, dans le sud-est de la France. Des vérifications d'EDF sont en cours dans la centrale de Cruas dans l'Ardèche. Aucun dégât n'a été constaté sur les installations de ce site, ni sur la centrale de Tricastin (Drôme). Quatre personnes ont été blessées, dont l'une grièvement, selon les préfectures de la Drôme et de l'Ardèche. Plusieurs centaines de personnes ont été hébergées dans des gymnases pour la nuit.


La deuxième édition du Forum de Paris sur la Paix s'ouvre aujourd'hui. Ce rendez-vous a été créé en 2018 lors du centenaire de la Première Guerre mondiale : une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus pour défendre le multilatéralisme. Emmanuel Macron doit faire un discours pour l'ouverture à 9h30.

Le président bolivien démissionnaire Evo Morales a demandé l'asile politique au Mexique, qui a accepté. Donald Trump a félicité plus tôt dans la soirée l'armée bolivienne pour avoir mis en fuite le président qui affrontait depuis plusieurs jours un vaste mouvement de contestation de sa réélection. La future présidente par intérim a annoncé la tenue d'élection, souhaitant voir un nouveau président en Bolivie d'ici le mois de janvier.


Le Français Tony Parker a été honoré par son ancienne équipe NBA, les San Antonio Spurs. Le meneur a vu cette nuit son maillot retiré. L'hommage a eu lieu lors du match des Spurs contre Memphis. Nos amis de francetvsport ont réalisé un grand format sur la carrière du meilleur français de l'histoire de la balle orange.