Cet article date de plus de cinq ans.

Le bilan du séisme en Equateur s'alourdit à 350 morts

"Le nombre de morts va sûrement augmenter et probablement de manière considérable", avait regretté le président Rafael Correa.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants de Manta (Equateur) fouillent les décombres à la recherche de survivants, le 17 avril 2016.  (ARIEL OCHOA / AFP)

La liste des victimes continue de s'allonger après le pire séisme connu par l'Equateur en près de 40 ans. Le tremblement de terre a fait au moins 350 morts, et plus de 2 000 blessés, selon un nouveau bilan communiqué lundi 18 avril par le ministre de la Sécurité César Navas. 

"Malheureusement nous devons informer qu'il y a environ 350 personnes décédées, le nombre de blessés aussi a augmenté", a déclaré le ministre à la chaîne Teleamazonas. 

La veille, le président Rafael Correa avait prévenu que "le nombre de morts [allait] sûrement augmenter et probablement de manière considérable""L'Equateur a été terriblement frappé. Il y a des signes de vie dans la plupart des décombres et c'est la priorité", avait ajouté le chef de l'Etat. 

Le littoral pacifique très touché

Dimanche soir, les équipes de secours tentaient toujours de sauver les rescapés coincés sous les décombres. Cette secousse de magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter a été ressentie dans la majeure partie du pays, provoquant des mouvements de panique jusque dans la capitale, Quito, pourtant située dans les montagnes des Andes.

Des bâtiments et des routes se sont effondrés dans de nombreuses villes de l'ouest du pays, près du littoral. Les régions côtières proches de l'épicentre ont été les plus touchées, à commencer par Pedernales, station balnéaire aux plages bordées de palmiers dont les rues sont désormais recouvertes de débris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.