Un nouveau séisme provoqué par une activité humaine secoue Strasbourg

Il s'agit du plus fort tremblement de terre ressenti ces derniers mois dans la région.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Illustration de la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), samedi 26 juin 2021. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)

La terre a encore tremblé à Strasbourg. Un séisme de magnitude 3,9 selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass), basé dans la ville, a réveillé l'agglomération alsacienne samedi 26 juin. Une seconde secousse a été enregistrée cinq minutes plus tard, de magnitude 2,0 cette fois, au nord de l'agglomération, à proximité de la commune de La Wantzenau. Le département Analyse Surveillance Environnement du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) a, de son côté, établi une magnitude de 4,3 pour le premier séisme, dont il a situé l'épicentre au nord-ouest de Strasbourg.

La principale secousse a été classée comme "induite" par le Renass, c'est-à-dire provoquée par une activité humaine. Il s'agit du plus fort séisme ressenti ces derniers mois dans la région. Il peut être qualifié de "modéré à fort" a assuré Jérôme Vergne, sismologue à l'Ecole et observatoire des sciences de la Terre de Strasbourg en direct sur France Bleu Alsace.  "On observe ce type de séisme, deux à trois par an sur l'ensemble de la France". Aucun dégât n'a été constaté pour le moment, précise France Bleu.

Une dizaine de secousses depuis octobre 2020

"C'était du vraiment costaud cette fois", a tweeté Alain Fontanel (LREM), l'un des leaders de l'opposition au conseil municipal strasbourgeois. "Toute la maison a tremblé pendant quelques secondes. Merci aux apprentis sorciers de la géothermie profonde pour ce réveil brutal"

Un projet de géothermie profonde a été développé jusqu'en décembre au nord de Strasbourg, sur les communes de Vendenheim et Reichstett, voisines de La Wantzenau. La préfecture du Bas-Rhin avait annoncé le 7 décembre l'arrêt définitif du projet, après une série de séismes plus ou moins intenses, dont l'un de magnitude 3,5, et classés comme "induits" par le Renass. Fonroche géothermie, le porteur de projet, avait admis que ses activités étaient à l'origine de certains séismes. Le nord de l'agglomération de Strasbourg a été touché par plus d'une dizaine de secousses depuis octobre 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.