Sécheresse : les eaux usées, sous-utilisées en France

Publié
Sécheresse : les eaux usées, sous-utilisées en France
France 3
Article rédigé par
France 3 Régions, N. Pagnotta - France 3
France Télévisions

Moins d'1 % du volume des eaux usées est réutilisée dans l'Hexagone. Une méthode qui pourrait pourtant permettre d'économiser l'eau, alors que celle-ci est de plus en plus rare.

La sécheresse a souligné la rareté de plus en plus grande de l'eau. En France, le potentiel de réutilisation des eaux usées est sous-exploité. Moins d'1 % de nos rejets venant des toilettes, de la douche ou de la vaisselle, par exemple, connaît une seconde vie. C'est 14 % en Espagne et jusqu'à 80 % en Israël, pays où l'eau est plus rare. Dans le Puy-de-Dôme, une partie des eaux usées, traitée, sert à irriguer les terrains agricoles. Une méthode qui a permis à Alexis Blanc de sauver ses champs de maïs face à la sécheresse.

"Pas d’indicateurs pathogènes"

Ailleurs en France, seules quelques parcelles, pour des pommes de terre à l'Île de Ré ou des vignes dans l'Hérault. Nassim Ait-Mouheb, chercheur à l'INRAE, a étudié ces terres. "Nos premiers résultats montrent qu'on n'a pas retrouvé d'indicateurs pathogènes dans le raisin et on a, au niveau des fertilisants, un niveau qui peut être intéressant pour les agriculteurs", développe-t-il. Une idée qui germe dans la tête des producteurs et des porteurs de projet. Mais le cahier des charges est parfois lourd et le cadre européen va devenir encore plus strict pour la qualité des eaux réutilisées pour l'agriculture.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.