Sécheresse : le sauvetage des poissons

L’épisode caniculaire aggrave la sécheresse. De nombreux cours d’eau sont presque à sec. Les pêcheurs se mobilisent pour sauver les poissons menacés d’asphyxie, comme dans le Doubs, entre Morteau et Pontarlier.

France 3

Au milieu du Doubs asséché, encore quelques poissons tentent de survivre, prisonniers dans les flaques d’eau. Avant la canicule annoncée, les pêcheurs s’empressent de secourir le plus de poissons possibles, tant qu’il y a encore un peu d’eau. Dans peu de temps le Doubs sera à sec, le temps presse. "Encore quelques années comme ça et on récupérera de plus en plus de poissons, redoute Gérard Mougin, président de la fédération de pêche du Doubs. Il faut qu’on trouve des solutions pour protéger la faune et la biodiversité."

Les poissons relâchés dans des eaux plus profondes

Pour l’heure, pas de solution durable. Alors, pour capturer les poissons, les pêcheurs utilisent des électrodes qui endorment les poissons. Après leur capture, les poissons sont transvasés dans de grandes cuves d’eau oxygénée. Ils sont relâchés en aval près de Morteau, dans des eaux plus profondes et plus fraîches où ils pourront s’acclimater.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020.
La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)