Sécheresse : des fissures dans les murs

Cet été, la sécheresse a laissé de nombreuses maisons fissurées, notamment sur les sols argileux. Les habitants s'inquiètent.

FRANCE 3

Dans le Jura, l'Ain ou l'Aisne, la sécheresse de l'été a laissé derrière elle des centaines de maisons fissurées. Philippe Crignon, ingénieur spécialisé, croule sous les demandes depuis plusieurs semaines. Des habitations sont sinistrées, toutes bâties sur des terres argileuses. En période de sécheresse, ces terres se rétractent. Chez Mylène de Gasperi, les sols se sont affaissés à certains endroits, entrainant une partie de la maison. La villa a pourtant à peine 15 ans et a été construite après une étude des sols. Mais les conditions climatiques ont changé depuis, l'argile pose problème.

Des travaux qui coutent cher

Ces dégâts ne sont pas spectaculaires, mais le montant des travaux grimpe vite, il faut intervenir sous la maison. Le coût inquiète les sinistrés. Les municipalités peuvent demander l'état de catastrophe naturelle, mais les petites communes ont peur de ne pas peser dans la balance. L'an dernier, en 2017, 2 000 communes ont reconnu cet état pour des raisons de sécheresse. Cette année, les demandes risquent d'augmenter.

Le JT
Les autres sujets du JT
La sécheresse affecte aussi les terres agricoles.
La sécheresse affecte aussi les terres agricoles. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)