Sécheresse : comment les professionnels du tourisme s’organisent ?

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Comment concilier tourisme et restrictions d’eau ? Dans les Pyrénées-Orientales, à quelques semaines du début des vacances d’été, la question se pose. Chacun s’organise dans les campings, hôtels et restaurants. -
Sécheresse : comment les professionnels du tourisme s’organisent ? Comment concilier tourisme et restrictions d’eau ? Dans les Pyrénées-Orientales, à quelques semaines du début des vacances d’été, la question se pose. Chacun s’organise dans les campings, hôtels et restaurants. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Rigeade, N.Bensmail, N.Berthelot Images drone : Arnaud Rizon, Mairie de Perpignan, Mairie de Canet-en-Roussillon
France Télévisions
France 2
Comment concilier tourisme et restrictions d’eau ? Dans les Pyrénées-Orientales, à quelques semaines du début des vacances d’été, la question se pose. Chacun s’organise dans les campings, hôtels et restaurants.

C’est un enjeu essentiel pour le tourisme : préserver l’eau. Les professionnels, comme un patron de camping, ont dû trouver des solutions pour cet été. À Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), la sécheresse a déjà fait des ravages car il est interdit d’arroser les plantes. Pour les 30 000 clients du camping qui iront se baigner, en sortant de la mer, le gérant a décidé qu’il n’y aurait plus de douches. Dans les endroits où les douches sont encore possibles, on limite leur utilisation avec des minuteurs.

5 000 m3 d’eau économisés cet été

Côté piscines, les bassins seront toujours remplis, mais les pédiluves seront alimentés seulement une fois par jour. Ainsi, 5 000 m3 d’eau devraient être économisés cet été, soit deux piscines olympiques. Les mesures sont bienvenues par des clients. Dans un restaurant, chaque fond de verre d’eau est collecté à la fin du service. Près de 40 litres d’eau sont récupérés chaque jour. L’eau est ensuite réutilisée pour arroser les plantes ou nettoyer les tables. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.