Orages : "Les sols sont tellement desséchés que des inondations sont à craindre"

À cause de la sécheresse, l'arrivée des orages et des pluies pourrait entraîner des ruissellements et donc des inondations locales, selon le dynamicien du climat Yves Tourre, dimanche 14 août sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un orage en Corse, le 11 août 2022. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Des inondations vont-elles succéder au manque cruel d'eau, dans les départements dans lesquels Météo France annonce des orages ce dimanche ? Le dynamicien du climat Yves Tourre estime ce risque possible en raison de l'état sévère de sécheresse des sols, qui pourrait causer des ruissellements de l'eau de pluie. Il ajoute toutefois que les pluies à venir dimanche et tout au long de la semaine prochaine sont une bonne nouvelle pour l'agriculture.

"Les sols sont tellement desséchés qu'ils sont semblables à de la minéralisation", explique Yves Tourre, alors que nous vivons une sécheresse des sols jamais vue depuis 1958. "C'est-à-dire que l'eau, la pluie qui arrive maintenant, n'arrive pas à percoler, s'infiltrer dans les sols. Donc, il faut de bonnes précipitations pendant au moins une dizaine de jours afin que l'eau ne ruisselle pas et n'aille pas ailleurs ou cause des inondations."

L'espoir de pluies qui durent

La bonne nouvelle, c'est que ces pluies sont prévues pour durer. "À partir de mardi, on a des pluies qu'on appelle des pluies synoptiques qui proviennent de l'Atlantique, et qui vont ensuite fusionner avec ces remontées du Sud-Ouest que l'on a ce week-end, donc on aura un maximum de pluie sur toute la France dans la semaine", ajoute le spécialiste. "Et cela pourrait être favorable à l'agriculture grâce à la pénétration de l'eau dans les sols."

Mais ces pluies n'interviennentelles pas trop tôt, puisque les nappes phréatiques se rechargent normalement l'hiver ? "C'est vrai que les recharges de nappes phréatiques viennent après l'hiver, la fonte des neiges, etc", répond Yves Tourre.  "Mais là, je ne pense pas qu'on puisse dire trop tôt ou trop tard : on a besoin d'hydrater les sols en profondeur, donc cela ne va pas avoir un impact direct sur les nappes phréatiques. Mais cela devrait aider l'agriculture. Le seul problème que l'on puisse avoir, ce sont ces ruissellements importants qui peuvent entraîner des inondations locales, notamment dans le Centre de la France, la vallée du Rhône la Dordogne, la Champagne et le Sud-Ouest."

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.