La Suisse puise de l'eau dans un lac français pour abreuver ses vaches

Problème : elle n'a pas averti la préfecture du Jura, qui a instauré des restrictions d'eau.

Des vaches à La Rossinière, dans le canton de Vaud (Suisse), le 31 janvier 2014.
Des vaches à La Rossinière, dans le canton de Vaud (Suisse), le 31 janvier 2014. (GERARD GUITTOT / PHOTONONSTOP / AFP)

Le Jura n'apprécie pas le pillage. Des hélicoptères de l'armée suisse sont venus à plusieurs reprises puiser de l'eau dans le lac des Rousses, jeudi 23 juillet, alors que des baigneurs s'y trouvaient et n'avaient absolument pas été informés de cette intervention. Ces hélicoptères ont été réquisitionnés pour apporter de l'eau aux vaches qui se trouvent dans la vallée de Joux (Suisse), révèle dimanche 26 juillet Le Progrès. Les bovins "n'ont plus de réserve d'eau à cause de la canicule", précise le quotidien régional.

La mairie des Rousses notamment, propriétaire du lac, ainsi que le Syndicat des eaux n'étaient informés de rien, selon Le Progrès. Ce sont les gendarmes qui ont fait remonter l'information à la préfecture, ajoute le quotidien. Problème : la France aussi souffre de la sécheresse. Le Jura a récemment instauré des restrictions d'eau sur son territoire.

"Il y a des éléments qui nous échappent et dont on souhaite avoir l'explication", affirme le maire des Rousses, Bernard Mamet, à France 3 Franche-Comté, qui précise que la préfecture du Jura n'avait pas été informée. 

Les vaches n'apprécient pas l'eau des lacs suisses

Lundi, Le Parisien rapportait de son côté que l'armée suisse avait été appelée à alimenter des points d'eau pour vaches assoiffées dans les pâturages du canton de Vaud, où des records de chaleur sont battus depuis le début du mois. "Jusqu'alors, les différents points d'eau étaient officiellement ravitaillés par des ponctions faites des lacs de Neuchâtel et de Joux", indique le quotidien.

Or, l'eau de ces lacs ne plaît pas aux vaches, affirme 24 Heures, vendredi. "Les vaches semblent peu goûter les litres amenés depuis le lac de Joux ou celui de Neuchâtel : le goût, l'odeur ou encore la température rebute les vaches, nous racontent les agriculteurs à l'heure où l'eau se répand dans les bassins", écrit le quotidien suisse. Selon un article de 24 Heures mis en ligne mardi, la Suisse manquait de 6,4 millions de litres d'eau pour la semaine.