Météo : vous croyez avoir eu froid ces derniers jours ? Ça va être pire la semaine prochaine

Dès lundi, une masse d'air froid en provenance de Moscou va faire chuter les températures sur toute la France avec des ressentis atteignant les -25 °C. 

Une fenêtre recouverte de givre dans une maison de Godewaersvelde (Nord), le 6 janvier 2017.
Une fenêtre recouverte de givre dans une maison de Godewaersvelde (Nord), le 6 janvier 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Echarpe, gants, bonnet... La semaine prochaine, vous allez sans doute avoir besoin de l'équipement complet pour affronter la vague de froid qui doit s'abattre sur l'Hexagone. Car si les températures sont déjà basses cette semaine, le mercure va considérablement chuter dès lundi 26 février. Interrogé par franceinfo, Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, nous en dit plus sur ce froid "glacial" qui arrivera du nord-est de l'Europe.       

Franceinfo : La "vague de froid" a-t-elle déjà commencé ? 

Olivier Proust : Pour parler d'une "vague de froid", il faut une période d'au moins trois jours avec des températures moyennes en dessous de zéro. Cette semaine, on est certes un peu en dessous des normales de saison, mais, en journée, on n'est pas dans des températures négatives. La semaine prochaine, on va avoir un coup de froid supplémentaire en provenance du nord-est de l'Europe. De hautes pressions vont se mettre en place entre les îles Britanniques et la Scandinavie et vont permettre à cet air très froid de descendre vers chez nous. 

A quoi faut-il s'attendre exactement ? 

Pour l'instant, nous sommes encore dans un froid modéré, relativement banal. Mais à partir de dimanche soir et surtout de lundi matin, on va véritablement entrer dans une vague de froid. C'est un axe de vent en provenance de Russie qui va nous amener une masse d'air glacial.

Il y aura de fortes gelées sur l'ensemble du territoire. Les températures s'étaleront de -5 à -10 °C en plaine, et même encore moins à certains endroits.Olivier Proust, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

C'est sans doute toute la moitié nord de la France qui va être la plus touchée. On s'attend à ce qu'il n'y ait pas de dégel dans tout le nord et l'est de la France. Cet épisode de grand froid durera une grande partie de la semaine prochaine, sans doute au moins jusqu'à vendredi. 

On parle d'une température ressentie pouvant aller jusqu'à -25 °C...

Le "ressenti", c'est un indice qui évalue la sensation de froid face au vent, mais qui sert surtout aux pouvoirs publics à évaluer si on met en place ou non une vigilance grand froid. Car le froid, c'est déjà dur, mais s'il y a du vent, c'est encore plus dur pour les organismes. Il faut toutefois raison garder sur les températures.

On pourra en effet descendre sur un ressenti de -20 à -25°C, mais sur des territoires très localisés comme les plateaux jurassiens par exemple, habitués à avoir des températures très basses. Mais à Paris, il est peu probable qu'on atteigne de tels seuils.Olivier Proust, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Est-ce qu'on va au moins profiter de la neige ? 

C'est un froid sec qui nous arrive, donc il n'y aura pas de neige dans les premiers jours. Pour l'instant, les prévisions sont encore incertaines, mais la confrontation de masse d'air pourrait très bien provoquer un épisode neigeux sur plusieurs parties du territoire en fin de semaine prochaine. A de telles échéances, on ne peut pas encore avoir une idée des villes qui vont être touchées.