Le retour en grâce du tramway

Tombé en désuétude dans les années 1960, le tramway a su retrouver sa place dans les villes françaises.

FRANCE 2

Le mal-aimé est redevenu indispensable. Le tramway, moyen de transport électrique en extérieur, s'est imposé dans la plupart des villes. Rapide, confortable, moins polluant, plus silencieux que le bus, à se demander comment on a pu un jour s'en passer.

À la fin des années 1950, celui qu'on jugeait pas assez moderne avait été remplacé par des autocars, et les rails historiques étaient arrachés du bitume. Car il faillait de la place pour la voiture : le parc automobile passe de six à 13 millions de véhicules entre 1960 et 1970. Le transport individuel s'impose, du moins jusqu'à la première crise pétrolière, et le retour progressif du transport en commun.

Nantes initie le retour du tram

Après plusieurs essais de nouveaux systèmes infructueux, c'est donc le tramway qui réapparaît. En 1984, Nantes est la première grande ville à réimplanter le réseau. Et au fur et à mesure, Grenoble, Strasbourg, Bordeaux et Paris suivent le mouvement. Le tram fait ainsi son retour dans la capitale en 2006 après 70 ans d'absence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue du tramway à Grenoble, en 2009. La ville a décidé de démonter ses panneaux publicitaires, comme elle l\'indique le 23 novembre 2014.
Vue du tramway à Grenoble, en 2009. La ville a décidé de démonter ses panneaux publicitaires, comme elle l'indique le 23 novembre 2014. (MAXPPP)