VIDEO. Particules fines : les poumons des piétons en première ligne

Depuis cinq jours, un nuage de pollution recouvre une large partie nord de la France. La santé des piétons est particulièrement concernée.

FRANCE 3

La hausse des affections respiratoires sont la première conséquence du nuage de pollution qui touche une large moitié nord de la France. Les piétons sont les premiers touchés par l'exposition à l’ozone, aux particules fines, à l’oxyde d’azote et au  monoxyde de carbone. "Ça ressemble beaucoup à de l’allergie, nez bouché, mal au crâne, ça fait quelque jours que c’est comme ça",  détaille un piéton à Paris, au micro de France 3. Ce sont les bronches qui sont les plus sensibles aux particules fines.

Il est déconseillé de s'exposer

"On va avoir une augmentation des décès et des hospitalisations pour maladies cardiovasculaires, que ce soit des maladies coronariennes ou des accidents vasculaires cérébraux", explique le professeur Gilles Dixsaut, spécialiste des maladies respiratoires. Il est déconseillé de sortir et de s’exposer, mais peu de personnes suivent cette recommandation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cycliste lors d\'un pic de pollution à Bordeaux (Gironde), le 14 mars 2014.
Une cycliste lors d'un pic de pollution à Bordeaux (Gironde), le 14 mars 2014. (MAXPPP)