Environnement : des voitures électriques pas si écologiques

Les voitures électriques sont-elles aussi peu polluantes pour l’environnement que l’industrie automobile semble le faire croire ? La rédaction de franceinfo s’est penchée sur le sujet.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis 2020, les véhicules neufs des constructeurs ne doivent pas émettre en moyenne plus de 95 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre, sous peine d’amendes en milliards d’euros. À marche forcée, ils prennent donc tous le virage du véhicule électrique. Sur les écrans publicitaires, c’est l’embouteillage : on vante ses performances, son autonomie, mais bizarrement, assez rarement ses bénéfices pour l’environnement. C’est pourtant bien là que l’on attend cette catégorie de véhicule.

Deux fois plus de gaz à effet de serre émis pour produire un véhicule électrique

La rédaction de franceinfo s’est donc posée une question simple : la voiture électrique est-elle aussi écologique qu’elle le prétend ? "Aujourd’hui, il y a un consensus qui dit qu’une voiture électrice émet au moment de sa production deux fois plus de gaz à effet de serre qu’un véhicule thermique", explique Aurore Stéphant, ingénieure géologue minier et membre de l’association Systext. L’ingénieure dénonce les impacts environnementaux de l’industrie dont dépend la batterie.

Un homme recharge son véhicule électrique. Photo d\'illustration.
Un homme recharge son véhicule électrique. Photo d'illustration. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)