Climat : comment piéger le CO2 ?

Pour préserver notre planète, on peut produire moins de CO2 et capter le CO2 que nous rejetons dans l'air. Explications avec le journaliste Jean-Christophe Batteria.

France 3

Il est possible de piéger le CO2 présent dans le sol et dans l'atmosphère. Le journaliste Jean-Christophe Batteria fait le point sur le plateau de France 3. "Nos émissions ont tellement augmenté que le premier puits à CO2, l'océan, ne peut absorber que 30% de nos excès. Et il se réchauffe. Et cela signifie que ses performances vont diminuer. Le seconds puits à CO2 naturel, ce sont les forêts, seulement 15% de nos émissions et nous continuons à déboiser", exlique le journaliste.

Des techniques coûteuses

Tout cela ne représente que 40%. Ainsi, que fait-on du reste de CO2 ? "Il y a des techniques pour le piéger, des techniques mécaniques", assure le journaliste avant de rajouter : "Par exemple, pour sortir des usines, on piège le CO2, on l'injecte à 700 mètres dans le sol et là il reste coincé. Mais pour le CO2 qui est déjà dans l'atmosphère, là les scientifiques travaillent sur la biomasse. En ville, des colonnes d'algues pourraient absorber le CO2, recracher de l'oxygène et du méthane. Un biocarburant, en quelque sorte". Néanmoins, toutes ces techniques se heurtent à un problème : "celui de leur rentabilité économique".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue du ciel de Paris, le 29 décembre 2016.
Une vue du ciel de Paris, le 29 décembre 2016. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)