Pollution : des mesures en faveur de l'électrique

La circulation alternée a été levée à Paris et à Lyon (Rhône) mais le pic de pollution pourrait refaire son apparition la semaine prochaine. C'est dans ce contexte que Ségolène Royal a présenté plusieurs mesures incitatives en direction des véhicules électriques notamment.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un macaron et six couleurs selon le degré de pollution du véhicule. À Paris, il sera obligatoire dès le 16 janvier prochain. L'obligation pourrait s'étendre à d'autres villes qui connaissent des pics de pollution réguliers. Cela sera au préfet et aux élus locaux d'en décider. "C'est ce qui permettra d'en faire des zones à circulation restreinte, que les maires ont le pouvoir de faire mais axées sur le fait que le moteur est polluant ou non polluant", explique Ségolène Royal.

Bien accueilli par les automobilistes

Pour inciter artisans et entreprises à renouveler les véhicules utilitaires, une prime de 10 000 euros, la même que celle déjà accordée aux particuliers pour une voiture électrique. Les deux-roues seront aussi concernés, au 1er janvier, 1 000 euros de bonus pour un scooter électrique. Un ensemble de mesures plutôt bien accueilli par les automobilistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ségolène Royal pose dans une voiture électrique Renault, le 1er octobre 2016, au Salon de l\'automobile, à Paris.
Ségolène Royal pose dans une voiture électrique Renault, le 1er octobre 2016, au Salon de l'automobile, à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)