Pollution : circulation restreinte à Grenoble

Les fortes chaleurs ont pour conséquence une pollution élevée à l'ozone. Il faut donc réduire la circulation automobile. La circulation différenciée est mise en place à Paris, Lyon, Strasbourg et, pour la première fois, en Isère.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après une nuit encore très chaude, il faisait déjà 24 degrés à Grenoble (Isère) lundi 6 août. L'ensemble du département de l'Isère est passé en alerte rouge pour un pic de pollution à l'ozone, difficile à vivre pour de nombreux habitants de la ville. "On reste enfermé au maximum", explique un couple de retraités. Depuis plusieurs jours la vitesse maximale sur les routes a bien été abaissée de 20 km/h mais aujourd'hui les gendarmes font des contrôles et les véhicules sans vignette Crit'Air sont interdits de circuler.

68 euros d'amende

Sans elle aujourd'hui, les conducteurs isérois risquent 68 euros d'amende. Les gendarmes ont essentiellement fait de la prévention lundi 6 août, mais tout le monde est concerné, vacanciers étrangers ou juste en transit. Une famille d'Alsace circule avec un véhicule ancien et donc plus polluant et sera verbalisée. En cas de persistance du pic de pollution, la vignette Crit'Air restera obligatoire et les véhicules de catégories 4 et 5, les plus polluants, ne pourront pas circuler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vignette Crit\'Air, le 23 janvier 2017, à Paris.
Une vignette Crit'Air, le 23 janvier 2017, à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)