Pollution : circulation différenciée dans plusieurs régions

Les seuils critiques de pollution à l'ozone sont dépassés dans plusieurs régions, notamment en Ile-de-France. Pour la deuxième fois cet été, le plan de circulation différenciée a été mis en place par la préfecture de Paris.

France 3

Cela va presque devenir une habitude à Paris et en petite couronne. Le quatrième jour de circulation différenciée de l'année a lieu lundi 6 août : les véhicules aux vignettes Crit'Air 4 et 5 n'ont pas le droit de circuler. Une décision que certains Franciliens comprennent, d'autres un peu moins : "Je suis pour l'amélioration de la qualité de l'air, mais aujourd'hui il n'y a personne sur les routes donc c'est embêter les usagers pour rien", explique un motard. Quelques contrôles ont lieu aux entrées de Paris et, visiblement, tous les automobilistes n'ont pas eu le message car certains circulent malgré le niveau de leur vignette.

Restrictions de circulation à Strasbourg et Annecy

A Strasbourg (Bas-Rhin), c'est une première : les véhicules les plus polluants ne peuvent pas circuler, mais, selon la préfecture du Bas-Rhin, 40% des habitants ne possèdent pas de vignette. La ville d'Annecy (Haute-Savoie), a, elle aussi, instauré la circulation différenciée. Les restrictions sont moins sévères dans tout le département de l'Isère et la métropole lyonnaise, car il suffit d'avoir une vignette Crit'Air pour pouvoir rouler : de zéro à cinq, tous les véhicules sont autorisés pour l'instant, seules les vitesses sont réduites de 10 à 20 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
La préfecture de police de Paris recommande de réduire sa vitesse de 20 km/h en raison d\'une pollution à l\'ozone.
La préfecture de police de Paris recommande de réduire sa vitesse de 20 km/h en raison d'une pollution à l'ozone. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)