Circulation alternée : une première en région lyonnaise

Pour la première fois en province, le trafic routier est donc réglementé. Ce vendredi 9 décembre, seules les plaques d'immatriculation impaires ont le droit de circuler à Lyon et à Villeurbanne (Rhône). 

FRANCE 2

Ils ont les yeux rivés sur les plaques d'immatriculation. Des policiers sont mobilisés pour une opération de contrôle ce vendredi 9 décembre au matin dans les rues de Lyon (Rhône). Pas d'amende aujourd'hui pour les contrevenants, ceux qui roulent avec une plaque dont le numéro est pair. À Lyon et Villeurbanne, la circulation alternée est une première et la mesure semble porter ses fruits. "L'impression que nous avons, c'est qu'il y a moins de circulation et moins de bouchons", explique Jacques-Antoine Sourice, commissaire divisionnaire.

100 000 véhicules en moins dans le trafic

Le trafic semble étrangement fluide dans le centre de Lyon. Selon les premiers chiffres, il y aurait 100 000 véhicules en moins, soit 20%. Là où d'ordinaire les voitures sont pare-chocs contre pare-chocs, il règne un calme plutôt inhabituel. "On a l'impression de mieux respirer", explique un homme. La circulation alternée tombe pourtant plutôt mal car depuis quelques jours, certaines lignes de métro et de bus sont affectées par un mouvement de grève. Malgré les difficultés, beaucoup d'automobilistes semblent avoir joué le jeu.

Le JT
Les autres sujets du JT
La circulation alternée était effective depuis mardi 6 décembre à Paris et vendredi 9 décembre à Lyon.
La circulation alternée était effective depuis mardi 6 décembre à Paris et vendredi 9 décembre à Lyon. (CITIZENSIDE/CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE)