Cet article date de plus de quatre ans.

Autopartage, Vélib', taxis : ils ont profité de la circulation alternée à Paris

La préfecture de police de Paris a fait savoir vendredi que la circulation alternée ne serait pas reconduite pour le week-end. Pendant quatres jours, les professionnels de l'autopartage ont vu la demande augmenter fortement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des voitures électriques dans Paris, en juin 2015 (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Après un pic de pollution aux particules fines entamé il y a dix jours en Ile-de-France, la préfecture de police a annoncé vendredi 9 décembre la non-reconduction de la circulation alternée à Paris pour le week-end. Le dispositif aura duré quatre jours... et il aura fait la joie de certains professionnels. Le grand gagnant : l'autopartage, sous toutes ses formes.

Les plateformes de location de voitures entre particuliers cartonnent

Autolib' a ainsi vu ses locations de voitures électriques augmenter progressivement ces derniers jours, atteignant même une hausse de 40% en milieu de semaine. Le service était gratuit pour les nouveaux usagers durant tout le pic de pollution. "L'augmentation a été plus forte que lors des précédents épisodes de pollution, souligne la directrice d'Autolib', Véronique Haché. Les Franciliens étaient mieux informés."

Il y a une prise de conscience chez les automobilistes

Véronique Haché

directrice d'Autolib'

Même constat chez Drivy. La plateforme de location de voitures entre particuliers a vu les locations de véhicules hybrides et électriques augmenter de 20%. "D'une manière générale, toutes nos locations ont atteint une hausse de 25% dans le courant de la semaine, précise le fondateur de l'entreprise, Paulin Dementhon. Car nous avons intégré à notre moteur de recherche un moyen de savoir si la plaque du véhicule loué est paire ou impaire."

Quant à Vélib', le système parisien de vélos en libre-service, il a vu ses abonnements à la journée augmenter de moitié. Autres bénéficiaires : les taxis et les VTC, qui ont assuré 20% de courses supplémentaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.