Circulation alternée : les salariés et entreprises s'adaptent

France 3 est allé à la rencontre des travailleurs qui doivent faire face à une circulation alternée en région parisienne ce lundi 23 mars.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il y avait bien quelques véhicules immatriculés en pair ce lundi 23 mars autour de Paris malgré l'interdiction mise en place pour cause de pollution. Certains plaident l'oubli ou l'ignorance, d'autres sont conscients de leur erreur, mais ont tout de même pris leur véhicule pour aller au travail au risque d'une amende de 22 euros.
D'autres ont joué le jeu et ont pris les transports en commun. Mais certaines entreprises ont carrément conseillé à leurs employés de travailler de chez eux, dans la mesure du possible.

Louer la voiture des autres

Quelques franciliens ont trouvé une autre astuce : la location de voiture entre particuliers. "Le propriétaire de cette voiture était d'accord pour que je la rende demain matin, explique cet étudiant qui a emprunté une voiture impair. Après j'espère que je n'aurai pas de problèmes avec la circulation alternée si elle se continue demain."
Mais grâce aux pluies qui vont écarter le nuage de pollution mardi, toutes les voitures pourront normalement circuler.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un panneau avertit les usagers du périphérique parisien d\'un risque de pollution aux particules fines, le 13 février 2015.
Un panneau avertit les usagers du périphérique parisien d'un risque de pollution aux particules fines, le 13 février 2015. (MAXPPP)