Cet article date de plus de six ans.

Bilan sur la circulation alternée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La circulation alternée était en vigueur ce lundi 23 mars à Paris. Seuls les véhicules avec une immatriculation impaire pouvaient circuler dans la capitale et les 22 communes limitrophes.

Conséquence de la mise en place de la circulation alternée en raison du pic de pollution, seuls les véhicules ayant une immatriculation impaire pouvaient circuler ce lundi 23 mars à Paris et dans les 22 communes limitrophes. L'interdiction n'a pas toujours été respectée. Certains ont tout de même pris leur voiture immatriculée avec un chiffre pair. "Je n’étais pas au courant, j’ai pas la télé chez moi, mais je vais la garer tout de suite", plaide une automobiliste arrêtée par les forces de l’ordre, devant la caméra de France 2.

22 euros de contravention

Montant de la contravention : 22 euros, et l’obligation de repartir sans son véhicule. Certains ont trouvé une alternative, le covoiturage. A la mi-journée, 3 000 infractions avaient été constatées par les forces de l’ordre, qui se sont montrées compréhensives, notamment avec une femme enceinte qu'ils ont laissée repartir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pollution aux particules fines

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.