Sécheresse : des maisons menacent de s'effondrer dans la Drôme

La sécheresse a fragilisé un certain nombre d'habitations. Dans le Jura, une association qui s'était créée après la canicule en 2003, reprend du service pour aider les sinistrés à monter leurs dossiers.

Voir la vidéo
FRANCE 3

À Courloaux (Jura), certains habitants doivent se mettre à compter les fissures sur leurs façades. La sécheresse de l'été a fragilisé leur maison. Les murs craquent de toute part, jusqu'aux fondations. Un scénario que ces habitants du Jura ont déjà vécu en 2003. Le président des Oubliés de la canicule, Gérald Grosfilley, avait obtenu plusieurs arrêtés de catastrophe naturelle et 10 000 € pour les sinités. "En deux jours, on a 60 personnes intéressées" explique Gérald Grosfilley. 

45 communes ont été placées en état de catastrophe naturelle

Un peu plus au sud dans la Drôme, dans le village d'Eurre, les murs se sont affaissés sous la chaleur tout au long de l'été. Les habitants de deux quartiers craignent de voir leurs maisons s'effondrer. À l'intérieur, les dégâts sont encore plus visibles. Toutes ces habitations sont construites sur des sols argileux. "L'argile se rétracte quand il fait très sec comme ces dernières années, ensuite se regonfle au moment où il pleut", explique Corinne Gasdon, de l'association des Sinitrés du Val de Drôme. Dans la Drôme, 45 communes ont été placées en état de catastrophe naturelle à cause de la sécheresse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le niveau de l\'Iton, dans l\'Eure, le 11 mai 2011. (Photo d\'illustration)
Le niveau de l'Iton, dans l'Eure, le 11 mai 2011. (Photo d'illustration) (MAXPPP)